Le vocabulaire de l'automobiliste mauricien || 25 Aug 2016

Tahey, to pena flasher ? – Tonn gagne to license dan fancy-fair ? - To lame dibwa, ta ! Ah ! Comme ce serait monotone, voire ennuyeux, de conduire à Maurice sans ce vocabulaire fleuri et toutes ces expressions imagées, lâchées çà et là par nos chers compatriotes automobilistes. Que vous soyez nouveau ou un vétéran sur nos routes, il est toujours bon de se rafraîchir la mémoire et de se souvenir de ces beaux phrasés omniprésents, formulés par les conducteurs mauriciens. Mycar vous a dégoté quelques pépites figurant dans le jargon indémodable du Mauricien sur la route ainsi que quelques expressions plus générales et de belles mises en situation. Bouclez vos ceintures, ça risque de secouer…

  • Kas kole

    kas kole

    Le conducteur mauricien est bien évidemment « enn trasser ». Trouvant toujours mille et une astuces pour économiser sur le carburant, détecter les radars ou éviter les points de contrôle, il est également devenu maître dans l'art du « kas kole ». Il s'agit de conduire en laissant sa boîte de vitesses au point mort. Prenez garde car ce type de conduite vous mettra, ainsi que vos passagers, en danger. Les roues étant coupées du moteur, il devient quasiment impossible de freiner en cas d'urgence. Vouloir économiser c'est bien mais rester en vie c’est mieux !

  • Robot

    Imaginez la curiosité d'un touriste visitant Maurice pour la première fois lorsque vous lui parlez des robots sur nos routes. Sa désillusion sera encore plus grande en apprenant qu’il s’agit tout bonnement des feux de signalisation. Il aurait sans doute imaginé que nous sommes une nation tellement en avance sur les nouvelles technologies que nous possédons des robots dotés d’intelligence artificielle en bordure de routes. Bonjour la déception !

    robot



  • Bordé !

    Bordé, bordé, ena enn son dan moter ! Lorsque l’on demande à un automobiliste mauricien de « border », il comprendra qu’il lui faut ranger son véhicule sur le côté de la route. Les contextes sont toutefois multiples. Alors que l’on doit souvent « bordé » en cas d’accidents routiers ou de pépins mécaniques, des goujats vous demanderont d’en faire autant si vous avez malencontreusement « trompé » à cause de leur mauvaise conduite.

  • Roule dan gos do

    Vous est-il déjà arrivé de vous faire dépasser par un motocycliste qui hurle en postillonnant dans son casque : « Roule dan gos do ! » ? Bien que l’automobiliste mauricien doive toujours conduire à gauche, il arrive à certains d’entre nous de rester entre deux eaux : deux roues dans le couloir de gauche et les deux autres dans le « overtaking lane ». Une pratique qui gêne tous ceux qui souhaitent le dépasser ou ceux venant dans le sens inverse. Alors pour éviter toute remarque des autres, respectez votre couloir !

  • Check routine

    « Bonzour misie, enn ti check routine ». Et non, le policier qui vous lance si poliment cette phrase ne souhaite pas connaître votre train de vie quotidien ou vos habitudes. Il s’agit simplement d’un contrôle de vos papiers (permis, validité de l’assurance, votre cargaison, etc.). Dans certains cas, le gendarme peut également vous demander d’effectuer un alcotest ou d’ouvrir votre coffre pour un contrôle plus rigoureux.

  • Lamé dibwa

    Souvent attribuée aux nouveaux conducteurs encore tâtonnants et hésitants, « lamé dibwa » fait référence au manque de souplesse et de pratique. Lorsque l’on tourne une dizaine de fois son volant en négociant un rond-point ou lorsque l’on doit essayer une dizaine de fois avant de pouvoir garer son véhicule en marche arrière, l’on devient immédiatement « enn lame dibwa » aux yeux des autres conducteurs qui oublient souvent qu’ils sont aussi passés par là.

  • Appuyer sur le champignon

    appuyer sur le champignon

    Il ne s’agit pas d’une technique d’extraction de jus de champignons mais le fait d’appuyer vivement sur la pédale d’accélération. L’on dira alors, « la route est libre, appuie sur le champignon, coco ! ».

     
  • Pe patine/sailler

    Se dit d’un véhicule difficilement contrôlable dû à l’usure des roues ou de la plaque d’embrayage. L’on décrira alors au mécano, « loto la saye dan viraz » ou « debreyaz la patiné lor la montan ».

    pe sailler Pe sailler - © www.bigfoto.com
  • Fo parallel

    Non loin de l’expression française qui en est à l’origine, le « fo parallel » est le résultat du mauvais alignement des roues d’un véhicule. Il est impératif d’y remédier, car votre voiture sera plus difficile à contrôler dans un tel cas.

  • La place du mort

    La place du mort est le siège placé à la gauche du conducteur. Elle doit cette attribution au fait que dans de nombreux cas d’accidents, le passager assis sur ce siège a souvent le plus de chances de perdre la vie, des fois même plus que le conducteur du véhicule.

  • Enn frein sec

    enn frein sec Enn frein sec - © http://s1.cdn.autoevolution.com/

    Lorsque l’on « pez enn frein sec », il s’agit d’enfoncer brusquement la pédale de frein dans un cas d’urgence ou à cause d’un manque d’attention. L’expression prend souvent une tournure comique lorsqu’elle est francisée. - Quand j’ai vu le chien traverser devant moi, j’ai pesé un frein sec et je l’ai évité de justesse. Avouez que ça fait quand même sourire.

  • Chauffeur du dimanche

    Détrompez-vous, il ne s’agit pas du conducteur qui sort son véhicule exclusivement pour se rendre à la messe dominicale. Le chauffeur du dimanche est un chauffard et un mauvais conducteur, fervent pratiquant du « lame dibwa » et irrespectueux du code de la route. Sa conduite dangereuse l’implique souvent dans des accidents, mettant ceux à bord de son véhicule en danger constant.

    chauffeur du dimanche  
  • Karotsou

    karotsou karotsou - © partworntyreshorsham.co.uk

    Eh non ! Ce n’est pas d’un potage mauricien composé de carottes et de choux mais bel et bien du pneu de votre véhicule. On entendra souvent des expressions telles que « karotsou inn isé » ou « bizin sanz karotsou », faisant référence aux pneus lisses ou usés qui doivent être remplacés. Alors, restez toujours vigilant et attentif lorsque vous sentez que votre véhicule « pé say dan droite », il est alors peut-être temps de changer ces bons vieux pneus.

  • Katchak charlie

    Se dit d’un véhicule qui a fait son temps et qui est bon pour la casse. L’origine de l’expression est un mystère pour bon nombre d’entre nous mais ce phrasé est encore d’actualité et sa signification est c omprise de tous les Mauriciens. – Tu te souviens de cette katchak charlie dans laquelle tu m’as emmenée pour notre première sortie, chéri ? Ah, souvenirs, souvenirs…

    katchak charli  

  • Box

    Empruntée au jargon anglo-saxon, le « box » n’est pas une boîte qui fourni la Wi-Fi dans votre véhicule mais tout simplement le coffre de votre voiture. Toutefois, nous nous demandons comment l’expression est sortie de l’appellation « car trunk », en anglais, pour finir avec « box ». – Avoy tou dan box, nou pou gagn plis plas pou assizé !

  • Massin

    « Hein, check nouvo massin » ! Le Mauricien aime faire référence à son véhicule et celui des autres avec l’appellation de « machine ». Terme plus fréquemment employé par la gente masculine, « massin » donne sans doute un aspect plus dominant de l’homme sur la machine.

  • Tibox

    Vous l’aurez peut-être deviné. La « tibox » est le nom communément donné à la boîte à gant. Bien moins spacieux que le « box », cet espace de rangement annexé au tableau de bord doit son titre de « ti » à sa taille.

  • Debreyaz

    « Appiy lor debreyaz avan pass vitess », a sans doute dû vous marteler votre moniteur d'auto-école dans vos premiers jours. Le "debreyaz" en question n'est rien d'autre que la pédale d'embrayage, située à l'extrême gauche des trois pédales de votre voiture manuelle.

  • Sofa

    sofa

    Le Mauricien aime le confort et très particulièrement celui de son salon. Serait-ce la raison pour laquelle il fait toujours référence au « sofa » lorsqu’il parle vraisemblablement du siège de son véhicule ? – Guett emba sofa, to pou gagn enn boutey delo !

  • Beaufort

    Lorsqu’un automobiliste mauricien ou un garagiste vous parlera de votre « beaufort », il ne s’agira aucunement d’un compliment sur votre physique mais une référence au pare-chocs de votre véhicule.

    beaufort

  • Met flasher/tir signal

    Notre héritage anglo-saxon ne connaît pas de limites. Ainsi, l’expression « mettre son clignotant à gauche/droite » est remplacée par « mett flasher » ou encore « tir signal ». – Tahey, flasher to pa metté avan to sorti ?

  • Lantenn

    « Ou lantenn pa alimé, matelo », lâchera l’officier de police alors qu’il vous verbalise, non pas parce que vous avez une mauvaise réception sur votre radio, mais parce qu’il fait référence à vos lanternes. Et des lanternes qui ne s’allument pas, eh ben ça c’est grave !

  • La glace

    Oui, les Mauriciens sont férus de sucreries mais non, la glace dans le jargon automobile n’est pas une référence aux crèmes glacées ou autres « sorbets ». Tout conducteur y faisant référence parle en fait des rétroviseurs. – Guett dans la glas avant doublé, martèleront toujours ceux qui roulent exclusivement dans la voie de dépassement.

    la glace
  • Tromper

    tromper

    L’erreur est humaine, diriez-vous. C’est sans doute la raison pour laquelle le Mauricien troque souvent le mot « klaxonner » pour le remplacer par le mot « tromper », sans doute un anglicisme réadapté à la sauce locale. – Pas gagne drwa trompé kot lopital ek lacour, dixit l’évaluateur qui vous annoncera que vous avez commis une faute le jour de votre examen pratique.

  • Grand sime

    « Trasser » comme il est, le conducteur mauricien connaît les routes comme ses poches, les « grand sime » comme les « ti sime ». Les « grand sime » sont couramment une référence aux routes principales alors que les « ti sime » sont des ruelles ou des raccourcis. – Ou kit trwaziem rond point lor grand sime, ou vire dan droite, lerla ou prend ti sime kot robot ou borde en plas, dixit le buveur de bière que vous avez croisé sous l’auvent d’une boutique et qui n’habite même pas la région (mais ça vous ne le saurez jamais).

  • Aquaplaning

    L’aquaplanage ou hydroplanage se produit lorsqu’au moins une roue de votre véhicule perd de l’adhérence et glisse parfaitement sur une surface d’eau. Ce phénomène, capable d’entraîner une perte de contrôle de son véhicule, se produit lors d’accumulations d’eau sur les routes et a plus de chances de se produire quand on roule à grande vitesse.


  • Blind spot

    Le « blind spot » ou angle mort est une zone inaccessible au champ de vision du conducteur. Cet angle qui n’est pas couvert par les rétroviseurs nécessite une rotation de la tête lors des changements de file, les sorties de stationnement ou encore les sorties de ronds-points.

  • Biting

    Les conducteurs de voitures manuelles connaissent tous ce terme : le biting. Il s’agit du moment où la voiture commence à trembler légèrement après le démarrage, indiquant que l’on peut lever le pied de la pédale de frein et donner un petit coup d’accélérateur pour faire avancer son véhicule.

  • Chopinette

    chopinette

    Expression typiquement mauricienne, les « chopinettes » ne sont pas des « petites bouteilles en verre pour Lilliputiens » mais tout bonnement les enjoliveurs placés sur les roues de votre voiture pour lui donner de la gueule.

     
  • Ti pipi

    Loin d’être la pause pipi que s’accordent quelques automobilistes en bordure de route, le « ti pipi » est une référence au jet d’eau que l’on applique sur son pare-brise pour le nettoyer avant de passer un p’tit coup de « wiper ». – Il est crade ton pare-brise, tu ne veux pas donner un coup de ti pipi dessus ?

    tipipi Tipipi - © www.yourmechanic.com
  • Avoyé

    « Avoyé, avoyé », vous dira avec enthousiasme le passant qui veut vous aider à garer votre véhicule en marche arrière ou pour vous aider à sortir d’une allée. Des expressions alternatives telles que « ployé, ployé » sont aussi utilisées. Si votre manœuvre nécessite que vous tourniez le volant, le bon samaritain vous dira alors de « coupé, coupé » ou encore « viré, viré ». Ces expressions seront aussi interrompues par des « Chombo ! » pour vous signaler qu’un véhicule est en approche et qu’il faut vous arrêter temporairement.

Voilà votre vocabulaire de l’automobile bien enrichi. Vous souhaitez y contribuer en incluant des expressions que nous avons oublié d’inclure ? Rejoignez-nous sur notre page Facebook et ajoutez-y vos suggestions et ceux de vos amis dans la section « commentaires ».

Your comments:

0.10299301147461