Hyundai Santa Fe Review || 07 Sep 2018

Bamyris Motors Ltd, Hyundai Santa Fe Introduction

L’ambition de la majorité

Le Santa Fe a 18 ans cette année, l’âge de la majorité. Cette quatrième génération serait-elle aussi celle de la maturité ?

PRESENTATION

Hyundai Santa Fe

Il a bien changé le Santa Fe depuis ses débuts en 2000. D’abord SUV économique, il est monté un peu en gamme en 2006 avec sa deuxième génération qui étrennait surtout une nouvelle plateforme bien plus imposante, gagnant au passage 19 cm en longueur, 4 cm en largeur et un empattement majoré de 8 cm. La vraie nouveauté était l’apparition de deux places escamotables dans le coffre faisant ainsi du Santa Fe l’un des rares SUV familial 7 places de son époque. Puis vint la troisième génération en 2012. Si elle reposait sur la même plateforme, elle offrait cette fois un traitement beaucoup plus cossu avec un style plus tranché et une finition de meilleure facture.

L’expérience acquise par Hyundai au fil des années nous a donc amené à cette quatrième mouture du SUV coréen. En fait, hormis l’expérience et les motorisations, les concepteurs n’ont rien gardé, repartant d’une page blanche. Nouvelle plateforme, nouveau look et surtout nouveau positionnement beaucoup plus haut de gamme.

Hyundai Santa Fe

La nouvelle plateforme grossit encore. La longueur passe de 4,69 à 4,77 mètres et l’empattement passe de 2,70 à 2,76 mètres. La largeur et la hauteur, quant à elles, gagnent et perdent respectivement seulement 1 cm. Ses dimensions confèrent au Santa Fe 2018 une allure bien plus imposante et son look radicalement revu amplifie cette impression.

Un peu à la manière du Jeep Cherokee, le Santa Fe adopte des phares en deux parties. Les très fins feux de jour à LED soulignent le capot dans le prolongement du jonc chromé qui s’étire au dessus de la très imposante calandre. Alors que les phares, antibrouillards et clignotants se retrouvent dans la partie basse du bouclier. Le museau du Santa Fe est plutôt réussi et en impose vraiment sur la route.

Hyundai Santa Fe

Le profil est massif mais le traitement de carrosserie, avec des arches de roues bien dessinées et soulignées ainsi que des bas de caisse rehaussés d’aluminium, allège l’ensemble. Toutefois, l’engin est si imposant que les jantes de 18 pouces proposées semblent presque petites On observe l’accroissement des dimensions grâce à la taille surprenante de la custode arrière qui s’apparente d’ailleurs plus désormais à une petite fenêtre.

L’arrière est sans doute la seule partie qui évoque l’ancien Santa Fe, à condition d’avoir l’œil. Le bouclier ainsi que la sortie d’échappement rectangulaire ont comme un air de famille et les feux reviennent largement sur le côté de la carrosserie. Ces derniers adoptent un dessin lumineux en trois dimensions très réussi. Enfin, le hayon est moins incliné présageant d’un volume de chargement plus généreux et plus logeable.

DESIGN INTERIEUR

Hyundai Santa Fe

A l’intérieur, le Santa Fe n’a plus rien à voir avec son prédécesseur. Le style très coréen de l’ancien laisse place à un habitacle moderne qu’on ose qualifier de luxueux. Le design adopté propose une planche de bord allégée en deux parties. La partie supérieure intègre et souligne l’écran multifonctions qui trône fièrement au-dessus des bouches d’aération. Ces dernières constituent avec l’instrumentation et la climatisation la partie inférieure du tableau de bord qui est habillé de cuir assorti à la sellerie L’aluminium est harmonieusement et subtilement utilisé, rehaussant avec bon goût chaque partie. La finition profite de matériaux agréables et d’ajustements très sérieux.

La sellerie constitue indéniablement le point d’orgue de cette finition. Là, on est carrément dans le haut de gamme du premium avec du cuir bicolore, des surpiqures contrastées et surtout un matelassage «diamant» dans la partie haute des fauteuils. Des fauteuils magnifiques qui offrent de surcroît un confort et un maintien de très bon niveau.

EQUIPEMENT

Hyundai Santa Fe

Concernant l’équipement, rien ne manque. La base, avec des essuie-glace, des phares et la climatisation automatique. Le confort avec des fauteuils et un hayon électriques. La technologie avec un système multimédia complet tactile intégrant l’Apple Car Play et l’Android Auto (permettant d’afficher la navigation à l’écran), la caméra de recul ainsi que deux ports USB. Mais aussi une toute nouvelle instrumentation hybride avec un grand écran digital central et un compte-tours et des jauges analogiques de part et d’autre. Et enfin, le luxe avec un toit ouvrant « ultra panoramique » et surtout une commande sur le côté droit du dossier de gauche qui permet au conducteur ou aux passagers arrière d’avancer le fauteuil passager et d’en incliner le dossier pour dégager de la place à l’arrière.

Avec un tel habitacle, le Santa Fe change définitivement de classe et s’attaque sans complexe aux marques premium japonaises que sont Lexus et Infiniti.

Hyundai Santa Fe

Enfin, le Santa Fe fait valoir une bonne modularité avec une banquette centrale inclinable et coulissante 2/3-1/3. Très pratique, cette banquette peut se rabattre complètement depuis le coffre par l’intermédiaire de deux boutons. Une simple pression et la banquette se rabat toute seule. La partie «1/3» se rabat et s’avance totalement pour dégager l'accès aux deux places d’appoint du coffre. Malheureusement, l’accès n’est pas des plus aisé si vous êtes grand. De plus, ces deux places n’offrent pas un espace suffisant pour que des adultes y voyagent confortablement, elles sont donc à réserver aux enfants. Toutefois, le Santa Fe offre quand même à ses deux occupants des porte-gobelet, une prise 12V et une commande de climatisation.

En configuration cinq places, le coffre dispose désormais de 625 litres. Et si vous rabattez la banquette qui dégage un plancher plat, le Santa Fe se transforme en véritable déménageur.

ESSAI ROUTIER

Hyundai Santa Fe

L’autre bonne surprise vient de ses prestations routières. Niveau motorisation, on retrouve le même 4 cylindres 2199cc développant 200 ch à 3800 tr/min. Par contre, il est maintenant épaulé par une boîte automatique à 8 rapports très douce. Le conducteur peut choisir entre quatre modes de conduite. Les classiques Eco, Confort et Sport auxquels Hyundai a ajouté un nouveau mode Smart. Ce dernier peut s’assimiler à un mode automatique qui s’adapte tout seul à votre façon de conduire en choisissant lui même le mode le plus approprié. Le performances sont honorables, mais c’est surtout au niveau du comportement et du confort que le Santa Fe progresse largement. Avec de telles dimensions et un poids s’approchant des deux tonnes, on pouvait s’attendre à une certaine paresse et un dynamisme en berne. Il n’en est rien ! Le Santa Fe offre un comportement sûr et une direction précise. Sa tenue de cap étonne même dans les virages serrés. Le roulis et le sous-virage sont très bien contenus. Le plus fort, c’est que tout cela n’a pas été obtenu en durcissant exagérément l’amortissement. En effet, ce dernier reste souple et préserve un très bon confort pour les passagers. Enfin, le freinage nous a aussi semblé d’une efficacité très sécurisante.

CONCLUSION

Hyundai Santa Fe

Le Santa Fe 2018 passe avec succès dans la catégorie supérieure. Plus beau, plus luxueux, mieux équipé, il est aussi plus agréable à conduire et offre à ses passagers une qualité de vie à bord que l’on trouve davantage du côté des marques premium.

Plus

  • Habitacle très agréable
  • Comportement sûr et confortable
  • Equipement riche

Moins

  • Espace et accès aux places d’appoint


CLICK HERE FOR PRICES

Your comments:

0.42699003219604