Mercedes Benz A200 || 14 Aug 2018

Mercedes Benz A200 Introduction

Révolution d’intérieur St

Le renouvellement de la compacte de l’un des trois constructeurs allemands premium est toujours un évènement. Celui de la Classe A est de loin l’actualité la plus chaude depuis le début de l’année.

Présentation

Mercedes Benz A200

Lancée en 1997, la «petite» Mercedes arrive à sa quatrième génération. Il y a eu les deux premières, celles de 1997 et 2004 qui étaient des sortes de sympathiques «minispaces», puis il y a eu la rupture en 2012 lorsque la Classe A est devenue une compacte au style plutôt dynamique.

Cette quatrième génération conserve la même philosophie en affinant le trait et en gagnant encore en dynamisme. Les traits sont donc plus tendus avec une face avant empruntée à la superbe CLS, la grosse berline coupée dont le style a été renouvelé en début d’année avec sa troisième génération. La Classe A 2018 gagne aussi 12 cm en longueur tout en conservant une largeur et une hauteur sensiblement similaires à l’ancienne. Elle semble donc plus élancée et plus fine.

Cette finition AMG adopte des boucliers plus sportifs, très semblables à ceux de la génération sortante, qui jouent largement leur rôle pour dynamiser l’ensemble.

Mercedes Benz A200

Comme les phares avant, les feux arrières changent aussi, mais encore plus radicalement.

Quoi qu’il en soit, le résultat est plus que réussi, rendant la nouvelle Classe A plus désirable que l’ancienne et même, objectivement, plus belle, plus moderne et avec une personnalité bien plus affirmée que ses rivales allemandes.

Cependant, si l’évolution stylistique nous a séduit, ce n’est rien en comparaison de la véritable révolution qui a eu lieu dans l’habitacle.

DESIGN INTERIEUR

Mercedes Benz A200

Passons rapidement sur ce qui évolue dans la douceur, à savoir l’habitabilité et l’architecture intérieure. Comme nous l’avons dit, la Classe A gagne une douzaine de centimètres en longueur, mais aussi environ 3 cm au niveau de l’empattement. Cela se traduit par une longueur aux jambes en légère hausse rendant les places arrière un peu plus accueillantes, même si l’habitabilité ne constitue toujours pas un point fort de l’auto. Le coffre gagne aussi au passage environ 30 litres pour atteindre les 370 litres. Le chiffre est standard, mais il faut reconnaître qu’il offre toutefois une forme bien exploitable et un plancher plat lorsque la banquette (en 3 parties !) est rabattue.

Au niveau des aspects pratiques, notons aussi l’apparition de nouveaux espaces de rangement dans la console centrale.

Mercedes Benz A200

La sellerie évolue peu mais le siège conducteur propose un plus grand nombre de réglages permettant d’obtenir une position de conduite parfaite quelle que soit votre morphologie.
Venons en maintenant à la pièce maîtresse de l’habitacle de cette nouvelle Classe A : sa planche de bord !
A peine installés et le contact mis, nous sommes transportés dans une nouvelle dimension. Finis les compteurs à casquette derrière le volant, c’est ringard ! La Classe A adopte une nouvelle instrumentation avec deux écrans plats juxtaposés semblant posés façon tablette et occupant la moitié de la largeur de la planche de bord. A elle seule, cette nouvelle instrumentation aurait suffit à séduire le plus difficile des observateurs. Mais la réussite esthétique de la planche de bord passe aussi par l’adoption de magnifiques bouches d’aération en aluminium et d’un dessin général original et moderne, souligné par un éclairage d’ambiance multicolore des plus valorisants.

Revenons aux écrans, celui de gauche est tactile avec une sensibilité digne des meilleures tablettes. Celui de droite qui sert d’instrumentation est entièrement paramétrable avec la possibilité de personnaliser la totalité des informations affichées, de la simple instrumentation analogique aux informations de conduite les plus élaborées en passant par un rappel de la navigation GPS. Car la nouvelle Classe A peut recevoir en grand sur l’écran central ou en petit derrière le volant la navigation pour les routes mauriciennes. L’écran de droite se commande via les deux petites touches tactiles (à la sensibilité moyenne) du nouveau et très beau volant, quant à l’écran de gauche, en plus d’être tactile, il peut aussi être contrôlé via le pad tactile situé sur la console centrale. Ce dernier dispose aussi de quelques touches d’accès rapide aux fonctions les plus utilisées comme la navigation, le téléphone, les informations liées au véhicule ou encore l’excellente sono Burmester. Enfin, un nouveau gadget apparaît : l’assistant à reconnaissance vocale. Rien de bien nouveau me direz-vous ! Pourtant ce système est une sorte de Siri pour voiture. Il suffit de l’interpeller par un sympathique «Hey Mercedes !» et votre Classe A vous répondra en vous demandant de quoi vous avez besoin. Elle peut ainsi, entre autre, appeler un numéro de votre répertoire, vous dire le temps qu’il fait à votre destination, baisser la climatisation ou lancer votre morceau préféré !

Equipement

Mercedes Benz A200

Cet équipement pléthorique n’est évidemment pas de série mais prouve que la nouvelle Classe A est digne de l’étoile qui orne son capot.
Que cela soit bien clair, cet habitacle et surtout cette planche de bord sont parmi les plus réussis de la production automobile actuelle. Et pour ne rien gâcher, Mercedes a particulièrement soigné la finition.

Le Moteur

Mercedes Benz A200

Cette A200 hérite d’un tout nouveau moteur. Le downsizing est passé par là et la «200» adopte maintenant un moteur de seulement 1332 cc. D’origine Renault, ce bloc boosté par un turbo atteint tout de même la puissance rondelette de 163 ch. Il est réactif et offre des accélérations efficaces (0 à 100 km/h en 8 secondes) même si sa linéarité gomme un peu les sensations. De plus, sa boîte robotisée à 7 rapports est douce mais sait se montrer efficace en mode manuel. Enfin, le moteur se révèle assez économique grâce à un système de désactivation de 2 cylindres lorsque vous roulez à vitesse stabilisée tout en caressant l’accélérateur. Attention toutefois si vous avez le pied lourd.
Si l’ancienne était plutôt sèche au niveau de l’amortissement, la nouvelle se montre beaucoup plus douce et confortable tout en conservant un comportement neutre exempt de roulis et avec une légère tendance au sous-virage. Enfin, comme souvent chez Mercedes, le freinage est mordant et l’attaque à la pédale est très directe.

CONCLUSION

Mercedes Benz A200

Meilleure dans tous les domaines , on sent la maturité et l’aboutissement du concept né en 2012 dans cette nouvelle Classe A. Mais la palme revient à l’habitacle, l’équipement et à cette fantastique planche de bord !

Plus

  • Instrumentation magnifique
  • Equipement pléthorique
  • Agrément à bord

Moins

  • Longueur aux jambes arrière
  • Tarif en fonction des options

CLICK HERE FOR PRICES

Your comments:

0.36424493789673