Suzuki GSX 250R Review|| 07 Nov 2017

Emcar Co. Ltd, Suzuki GSX 250R Introduction

INTRODUCTION

La Suzuki GSX 250R, du constructeur d’Hamamatsu, fait partie d’une longue lignée de motos sportives depuis le milieu des années 80 et sous de nombreuses déclinaisons moteurs (50 cc à 1100cc).

Après plus de vingt ans d’absence, Suzuki a décidé de recréer la cylindrée des quarts de litre (250cc), et a élaboré une toute nouvelle GSX 250R en 2017.

Celle-ci reprend fidèlement la philosophie de ses aïeules, avec l’adoption d’un style très sportif, qui évoque les motos GP (Grand-prix).

Suzuki GSX 250R

La nouvelle GSX 250R qui est commercialisée par EMCAR CO. LTD, est très impressionnante, par son style sportif particulièrement évocateur, très soignée, surtout dans cette livrée bleue métallisée, avec ce très beau carénage surmonté d’une demi-bulle en polycarbonate et de très beaux inserts décoratifs.

La finition de la moto et les différents ajustages sont extrêmement soignés, bien réalisés, les peintures sont belles et profondes.

La moto parait en fait plus grosse qu’elle ne l’est en réalité, elle ne déméritera pas à côté des grosses cylindrées. La partie cycle, et surtout la motorisation, sont fidèlement reprises de la Suzuki Inazuma 250.

C’est un bicylindre parallèle de 248cc à course longue (qui favorise la souplesse), et à injection électronique, qui fournit une puissance assez modeste de 25ch. Il a été néanmoins retravaillé au niveau de la cartographie moteur afin d’offrir un peu plus d’allonge dans le haut du compte-tour.

PRESENTATION

Suzuki GSX 250R

La moto est relativement basse, elle devrait convenir au plus grand nombre, avec une selle qui culmine à 790mm. Un pilote de 1.75 m, n’aura aucun souci pour poser ses pieds à plat sur le sol.

Le poids hors-tout (tous pleins faits) est d’environ 179 kg, ce qui est tout à fait conforme à la norme dans la catégorie. Le bloc compteur, fait appel à une instrumentation numérique à cristaux liquides inversés, qui est très complète avec son ordinateur de bord (affichage, vitesse, compte-tours, jauge à essence, trip, trip partiel, rapport engagé, horloge).

La position du pilote est confortable et naturelle, le guidon demi-bracelet n’est pas trop positionné sur l’avant, ce qui évitera les douleurs cervicales ou dorsales sur les longs trajets.

Le freinage est assuré par deux disques pétales, équipés d’étriers à double pistons et d’un système de freinage ABS intégral, signé Bosch.

La suspension est assurée par une fourche avant non réglable et un mono-amortisseur arrière, réglable en détente, fourni par l’équipementier KYB. La monte pneumatique fait appel au manufacturier japonais IRC.

ESSAI ROUTIER

Suzuki GSX 250R

La sonorité du bicylindre est très sympathique, avec un son grave, très caractéristique de cette architecture moteur. La position de conduite est excellente, le confort de la selle bien rembourrée et relativement large, et tout à fait adéquat.

La commande d’embrayage très douce, est très progressive à l’usage.

Le passage des vitesses se fait en douceur, les six rapports s’enchainent sans fausse note jusqu’au rupteur.

La plus grande surprise vient du confort global de cette moto sur route, avec des suspensions souples, mais qui offrent néanmoins beaucoup de rigueur quand il s’agit d’augmenter le rythme et d’inscrire la moto dans des enchainements de virages rapides.

Suzuki GSX 250R

Le freinage, quant à lui, est puissant, il offre un très bon feeling à la poignée de droite, et il est facilement dosable. Les distances d’arrêt sont très courtes et l’ABS fait remarquablement bien son travail.

Avec 25 chevaux et 179kg sur la balance, il ne faudra pas s’attendre à des performances décoiffantes, mais elle saura s’affranchir de sa tâche avec aisance. La mécanique offre une telle onctuosité, qu’elle s’appréciera plus pour sa souplesse.

Sa plage d’utilisation optimale se situe entre 4000 et 8000 tr/min. A partir de 9500 tr/min, la mécanique semble offrir un second souffle, jusqu’à la zone rouge qui culmine à 11250tr/min.

Le plus gros point positif de cette moto, est sans doute son confort remarquable sur tous les chemins (goudronnés ou non). La souplesse du moteur est à mettre en avant: il est possible d’évoluer à des vitesses très basses (dès 30 km/h) en sixième, et de ré-accélérer à fond sans aucuns à-coups de l’injection !

La vitesse maximale est donnée pour environ 140km/h. En cette époque de répression policière, cela semble largement suffisant.

POINT +

  • Look sportif
  • Moto bien équipée
  • Sonorité sympathique
  • Bon confort
  • Bon freinage
  • Fiabilité Suzuki
  • Boite douce
  • ABS

POINT -

  • Les pneumatiques demandent un bon rodage avant de pouvoir exploiter tout leur potentiel.
  • La mécanique mériterait quelques chevaux supplémentaires.

CONCLUSION

Suzuki GSX 250R

Cette Suzuki 250 GSX 250R est très homogène, elle offre une ligne valorisante qui flattera l’égo de son propriétaire, tout en lui offrant une polyvalence rare dans la catégorie.

C’est une moto utilisable au quotidien, pour des courts ou longs trajets qui seront effectués dans un confort total et en toute sécurité. Les consommations notées sont très basses (3,5 litres/100kms), ce qui devrait en faire un compagnon idéal au quotidien.


CLICK HERE FOR PRICES

Your comments:

0.28988313674927